Le Cercle des Intelligents

La Ligne des Cons

Une ligne est tracée dans les esprits. Une ligne est cultivée, jour après jour par les médias. Cette ligne est un mur. Cette ligne est une prison. Cette ligne divise pour mieux régner. Elle imprègne tout, elle règne sur tout, elle pervertit tout. Et peut-être en êtes-vous la victime. Heureusement, on peut s’en libérer une fois pour toutes, en deux minutes.

Cette ligne, c’est le spectre politique gauche-droite.

(Tableau, spectre gauche droite)

Cette grille d’analyse de la politique est tellement ancrée dans les esprits que tous les journalistes, peu importe leurs opinions politiques, l’utilisent pour lire, comprendre, et expliquer la réalité.

Voyez-vous, selon cette grille, le spectre politique est comme une ligne très plate, extrêmement plate. À une extrémité, il y a l’extrême droite, et à l’autre, l’extrême gauche. Et au centre, on retrouve la très sainte position des médias ultrapatronaux, ou le ”juste” milieu.

Il est très judicieux de s’ériger en tant que centre, parce que l’équilibre, ou le juste milieu, est un gage de sagesse. C’est un piège quasi inextricable pour l’esprit. Les grands médias s’érigent en bastillon du bon sens et de la raison, alors qu’ils sont plutôt le postillon du non-sens et de la déraison. Seulement, ils n’occupent le centre que parce qu’ils définissent les extrêmes.

Je vous propose de vous libérer de cette prison mentale qui divise les forces antisystèmes. Parce que souvent, les groupes d’extrême gauche et d’extrême droite ont des revendications identiques, même s’ils divergent radicalement sur certains points.

À titre d’exemple, êtes vous capable de déterminer ci ce texte a été rédigé par un groupe d’extrême gauche ou d’extrême droite?

X lutte contre le mondialisme nivelant et ses valets (banque, parti politique, lobbies, haute finance…) qui rêvent d’une planète marché mondial peuplé de consommateurs déracinés. (…) Pour le retour des liens communautaires de solidarités. Pour une réelle justice sociale! (…) Nous ne sommes pas les nostalgiques d’un soi-disant passé utopique qui en réalité portait en lui les germes de la dégénérescence actuelle.

Alors, ce texte, de gauche ou de droite?

La réponse se trouve en bas de l’article.

Et maintenant, libérons notre esprit.

Le Cercle des Intelligents

Je n’aime pas voir la vie comme une ligne. J’aime voir la vie comme un cercle. Si on courbe un fil et qu’on joint les deux bouts, ça forme un cercle. On change alors de dimension. On passe de la première à la deuxième dimension. Rien ne change, à part le regard.

Ici, voyez-vous, se situent les groupes médiatiques ultrapatronaux, ou prosystèmes. Et ici, à l’autre extrême, se joignent les deux bouts de notre ligne de tout à l’heure, l’extrême gauche, et l’extrême droite, ou les groupes antisystèmes.

Quand on change de dimension, on voit maintenant que les grands médias prosystèmes sont extrémistes, tout autant que les groupes d’extrême gauche et d’extrême droite. Et le juste milieu ne se trouve pas dans leurs mains, pas plus qu’il n’est dans les mains des groupes extrémistes.

Il se trouve ici, au centre, dans un espace de discussion libre et démocratique à créer, dans une écoute réciproque, qui, j’en suis convaincu, peut changer le système, peut changer le monde. Ce centre, personne ne l’occupait, jusqu’à maintenant…

Je suis convaincu que c’est par un métissage de la pensée et des forces pro et antisystème que l’amélioration de la société est possible.

De la division à l’union

En ce moment, les groupes médiatiques prosystèmes sont relativement unis dans leur message, tandis que les groupes antisystèmes sont divisés.

Et les groupes prosystème maintiennent cette division, la nourrissent quotidiennement (en mettant l’accent sur des thèmes secondaires comme l’immigration ou le transgenrisme, par exemple). Ainsi, le pouvoir se retrouve entre leurs mains, et les groupes qualifiés d’extrémistes se retrouvent avec des miettes, leurs énergies perdues à se battre sur leurs différences plutôt qu’à s’unir sur leurs ressemblances (comme recréer des solidarités, repenser l’économie, la justice sociale). Et pendant ce temps, les groupes médiatiques prosystèmes font des blagues sur l’extrême gauche et sur l’extrême droite et rient.

Si vous voulez passer de la ligne qui divise au cercle qui unit, si vous préférez l’intelligence à la connerie, vous êtes au bon endroit.


Réponse: Il s’agit des revendications du groupe qualifié d’extrême droite Atalante Québec. Vous pouvez trouver le texte complet à cette adresse: http://www.atalantequebec.com/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *